éditorial de Madame le Maire

[16-01-2018 15:32]Cérémonie des Voeux du Vendredi 12 janvier 2018... Extraits...
[02-10-2017 10:22]Octobre 2017 - Edito du Maire...
[20-02-2017 08:00]Février 2017 - Edito du Maire... suite
[09-01-2017 09:07]Janvier 2017 - Edito du Maire...
[20-10-2016 10:02]EDITORIAL DU 20 OCTOBRE 2016

Cérémonie des Voeux du Vendredi 12 janvier 2018... Extraits...

Lors de cette cérémonie,  Mme ANDRE et M ROBERT, 1er adjoint, ont précisé les éléments les plus importants de la vie de la commune pour 2017, ainsi que les projets de la municipalité pour 2018. Merci de trouver ci-après un large extrait de leurs interventions...
 
Allocution de M. ROBERT...
 
Rattachement de Saint-Amé à la CCPVM :
Cette réforme territoriale a entraîné de facto le retour de la salle polyvalente, des courts de tennis et du terrain de foot dans le giron communal. Ce retour aurait également eu lieu si nous avions fait le choix d'être rattachés à la Communauté de Communes des Hautes Vosges. Le personnel qui était attaché à ces locaux a également rejoint l'équipe des services techniques.
Ce changement avait été bien sûr préparé depuis le début 2016 par vos élus, ce qui a permis une continuité du ramassage des ordures ménagères sans dysfonctionnement notoire, et une continuité d'accès au service pour les équipements redevenus municipaux.
Un bilan précis a été réalisé sur l'état d'entretien de ces trois équipements, et des mesures correctives ont été prises rapidement, je ne citerai que les plus importantes :
- remise à niveau électrique de la salle polyvalente et mise en place d'éclairage à LED dans les vestiaires et à l'extérieur,
- gravillonnage et bouchage des trous du parking,
- réhabilitation des salles annexes,
- réorganisation profonde dans la gestion de la salle,
- travaux préparatoires pour l'échange de la chaudière fuel par une à gaz,
- réfection d'un court de tennis et aménagement de ses abords,
- passage d'une convention avec le Club de foot redéfinissant les responsabilités de chacun.
 
Vente d'un bâtiment communal :
La municipalité, après avoir étudié longuement plusieurs solutions pour le bâtiment occupé jusqu'au 24 décembre 2016 par le Service des Finances Publiques, a décidé de le vendre. Il se trouvait que les kinés installés depuis de longue date sur la commune, recherchaient sur Saint-Amé mais également sur les communes voisines, un terrain qui leur permette de s'agrandir et d'améliorer leurs conditions d'accueil de la patientèle. Le bâtiment de la trésorerie correspondait à leurs attentes et permettait à la commune de maintenir ses praticiens tout en densifiant l'activité et la fréquentation du centre-bourg. C'est pour ces raisons que le conseil municipal a accueilli à l'unanimité cette proposition. La vente a été réalisée courant octobre et nos kinés ainsi que les infirmières vous accueillent désormais dans ce bâtiment.
 
Les gros travaux de 2017 :
Il est de tradition lors de cette assemblée de faire le bilan des travaux et actions effectuées au cours de l'année. Bien conscient qu'un discours doit être concis pour ne pas devenir soporifique, je ne citerai que les plus importants.
Tout le monde s'en est rendu compte, le plus important de nos chantiers en 2017 a été la réhabilitation de la Plaine de Celles et de la Grande Rue jusqu'au carrefour de la rue de la Gare, chantier de 365 000 € pour la partie voirie auquel il convient de rajouter 160 000 € pour les réseaux d'assainissement et d'eau de pluie.
Gros chantier également avec la réfection totale de la cour de l'école maternelle pour la prise en compte de mise aux normes d'accessibilité, et prise en compte de mises aux normes d'assainissement et d'évacuation des eaux de pluie. Nous avons profité de ce chantier pour passer les gaines techniques pour le passage gaz de la future chaudière, et nous avons mis en place un visiophone dans le cadre des mesures de sécurité.
L'aire de jeux pour enfants derrière la salle polyvalente a été remise à niveau, des aménagements de parking ont été réalisés devant l'école des Bruyères, des portes coupe-feu mises en place dans les différentes chaufferies.
Et tout le monde a pu l'observer depuis le village, la toiture de la ferme du Saint-Mont a été entièrement été refaite (charpente et couverture). Sous l'impulsion de Jean-Luc VINEL, aidé de son association pour le Saint-Mont, de la Société des Fêtes, avec l'appui d'entreprises locales et la fourniture de bois de nos forêts, les élèves du lycée Malraux ont passé plusieurs semaines sur ce projet dont deux sur le site même. Qu'il me soit ici permis de remercier encore tous les acteurs de cette belle réalisation !
 
Remarque :
L'équipe municipale dans ses choix met toujours en avant le développement durable. En voici quelques exemples :
- la baisse de consommation électrique avec l'éclairage LED,
- la réalisation de trottoirs adaptés aux cyclistes,
- l'échange de vieilles chaudières fortes consommatrices par des chaudières à haut rendement,
- la plantation d'arbres et arbustes fruitiers,
- l'utilisation de produits, de techniques et de pratiques respectueuses de la santé.
 
Les adjoints n'ont pas chômé également en 2017, pour preuve :
 
Eau/Assainissement :
Jeanpierre DURAND - 2ème adjoint, a réalisé la mise en place de l'aide au maintien à domicile avec Hélène CLADEN, qui, deux fois par mois, organise dans cette salle des séances récréatives destinées aux plus anciens isolés.
Il a également organisé le traditionnel voyage des anciens qui s'est déroulé à Carqueiranne.
Avec la commission "Eau et assainissement", Jeanpierre a revu les perspectives de travaux à venir et, tout en maintenant un programme d'investissement correct, a proposé au conseil municipal une nouvelle baisse des tarifs. Cette baisse de 7,2 % du coût relatif à l'assainissement, permettra à une famille consommant 120 m3 de voir sa facture baisser de 39 €. Cette nouvelle baisse fait suite à une baisse de l'abonnement de 14,3 % en 2015 et d'une autre de 4,1 % en 2016 sur la redevance d'assainissement.
 
 Rectifications d'erreurs de la presse locale
Tous les Stamésiens ont récemment pu lire dans un journal local en gros titre "le prix de l'eau ne baisse pas à Saint-Amé". L'assainissement faisant partie intégrante du prix de l'eau, ce dernier sera bien sûr à la baisse. De plus, dans ce même journal, un gros titre encadré signalait l'augmentation du prix de repas de cantine à 4,92 €. Il s'agit là du prix que la commune paie au prestataire et non de celui payé par les parents ; j'en profite donc pour les rassurer. Le conseil municipal a encore décidé, à l'unanimité, de ne rien demander de plus aux parents.
 
Ces deux informations sont détaillées sur le site internet de la commune, que je vous conseille de consulter régulièrement..
 
Finances :
La commission "Finances", réunie sous l'égide d'Aurélie MOTAIS de NARBONNE, 3ème adjointe, a veillé en 2017 à continuer à faire des économies de fonctionnement. Des pistes ont encore été trouvées et des économies ont pu se faire notamment sur le fonctionnement et l'entretien des locaux réaffectés à la commune (passage à l'éclairage LED, suppression de fax et lignes téléphoniques redondantes) et nous avons signé un partenariat avec le Grand Nancy qui se charge pour nous de la négociation des contrats de fourniture de gaz.
L'arrivée du gaz à la salle polyvalente et à l'école maternelle a été préparée soigneusement. Le conseil municipal a décidé que le produit de la vente de la trésorerie devait être affecté à des opérations d'investissement permettant des économies. Le choix a donc été fait de remplacer ces 2 chaudières à bout de souffle (32 ans pour la salle polyvalente) et le second choix s'est porté sur l'éclairage de la route de Meyvillers qui passera en LED dès le printemps 2018. Selon les études faites pour la salle polyvalente, la chaudière à gaz devrait être amortie financièrement en 4 ans.
 
Scolaire/Jeunesse/Associations :
Martine BARADEL, 4ème adjointe, entourée de ses nombreux enfants, (je parle du Conseil Municipal des Jeunes !) leur a permis de visiter les installations de tri du SICOVAD. Toujours tournée vers la jeunesse, elle a supervisé la mise en place de 12 ordinateurs dans nos écoles et s'est donnée à fond dans l'organisation du téléthon où une somme de 1 780 € a été collectée, somme supérieure aux années précédentes.
Martine s'est également impliquée, avec les différentes associations, dans l'organisation de toutes les fêtes et manifestations qui se déroulent tout au long de l'année. A noter, en 2017,le nouveau Marché de Noël qui a connu un vif succès. Félicitations à M. VAUBOURG et aux commerçants pour cette brillante organisation, et les personnes qui auraient raté cette édition pourront se rattraper lors de l'édition 2018;
 
Alain CHANTERANNE, délégué à la communication, continue d'abreuver le site de la commune www.saint-ame.fr qui a reçu 28 420 visites en 2017. Après l'agenda distribué à tous les habitants en décembre, il prépare désormais avec son équipe le prochain bulletin municipal prévu pour le printemps..
 
Forêts :
Enfin à signaler que 2017 a été une bonne année pour les carrières d'extraction de granit, plus de 73 000 € sont rentrés dans les caisses de la commune, et les ventes de bois se sont très bien réalisées nous rapportant 96 000 €.>>
 
 
Discours de Madame la Maire...
 
Chères Stamésiennes, Chers Stamésiens,
 
C'est un grand plaisir pour moi et pour mes collègues du conseil municipal ainsi que pour tous les employés municipaux de vous dire très chaleureusement et très sincèrement à quel point nous souhaitons que l'année à venir soit belle pour vous tous, belle à titre individuel mais aussi belle à titre collectif pour vos activités et votre engagement au sein de notre collectivité ou de notre territoire.
 
A l'échelon national : 2017 fut une année de profonde métamorphose avec un remodelage du paysage politique sans précédent et peut-être de nouvelles raisons d'espérer en une France libérée de carcan et du frein de ses luttes partisanes et de ses rivalités stériles. Beaucoup de changements donc : un nouveau Président de la République, un nouveau député dans notre circonscription et une nouvelle communauté de communes en ce qui nous concerne localement. Nous avons la grande chance de vivre dans un beau pays, en paix et avec une qualité de vie et de soins que beaucoup nous envient. Cependant, nous sommes inquiets, et avec raison, devant les menaces qui pèsent sur lui et sur notre planète : terrorisme, dérèglement climatique, comportement déséquilibré et propos inquiétants voire délirants de certains chefs d'état ou dictateurs... Mais, de tout temps, les soucis, les inquiétudes, les peurs et les périodes de crise ont fait partie de notre quotidien, le monde n'est pas parfait et c'est le propre de l'homme de vouloir l'améliorer. Et c'est traditionnellement à chaque nouvelle année, que nos regards se portent précisément sur l'avenir. C'est l'heure des bilans, celle aussi des bonnes résolutions pour chacun d'entre nous et une période d'impulsion pour construire l'avenir à l'échelon collectif.
 
C'est surtout de Saint-Amé dont il va être question et là, permettez-moi de vous faire part des sentiments qui dominent en moi au moment de vous présenter mes voeux. Ces sentiments forment une trilogie : lucidité, optimisme et espoir.
La dernière page du chapitre 2017 vient de se tourner avec son lot d'évènements heureux et moins heureux pour chacun d'entre nous. Ce qui est vrai pour tous l'est également pour la vie de notre commune. Cette vie est émaillée d'évènements et de réalisations heureux et opportuns, allant dans le sens de l'intérêt commun, mais aussi de difficultés, de frustrations et de contre-temps. Ainsi va la vie, qu'elle soit communale ou individuelle.
 
Le moment des bilans :
Si je vous ai parlé d'optimisme, de lucidité et d'espoir, c'est que je crois que cette année les aspects positifs l'emportent de loin sur les aspects négatifs. Nous avons tout lieu de penser que notre commune se porte bien, que les choix que nous avons effectués, les travaux que nous avons entrepris et les actions que nous avons menées, depuis 2008 et 2014, vont dans le sens d'un meilleur vivre ensemble. En même temps, nous avons fait en sorte d'apporter une réponse locale aux grands enjeux et défis nationaux au travers de nos actions et décisions, en vertu du principe que chacun doit agir à son échelon, même si cela apparaît comme une goutte d'eau dans l'océan ou "un battement d'aile de papillon". Il en est ainsi du respect du principe de développement durable dans toutes ses facettes, de la protection de la santé aux économies d'énergie et financières, et de l'exercice d'une démocratie de proximité au service de tous. Nous avons en toute humilité nous réjouir des résultats obtenus, devant les témoignages et les preuves d'attractivité de notre commune.
 
Laissez-moi, s'il vous plaît, commencer par ce que je qualifie d'optimisme et qui est propre à nous donner du baume au coeur. Je dispose ici d'une enquête très récente émanant du conseil départemental. Cette enquête concerne les 10 communes de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales dont nous faisons désormais partie. Je me réjouis de vous en livrer quelques éléments :
Au dernier recensement de 2016, notre population comptait 2 222 âmes, alors qu'en 2007 elle en comptait 2 111. Le calcul est facile : 111 habitants de plus en 9 ans. A l'inverse entre 2009 et 2016, la population totale des 10 communes a diminué de 1,8 %, chiffre comparable à celui du département qui continue à perdre des habitants, alors que Saint-Amé a vu sa population augmenter dans le même temps de 2,8 %. Par ailleurs, notre commune est celle dont la part des 30-45 ans est la plus importante et une des communes dont le taux des moins de 15 ans est le plus élevé. Autre objet de satisfaction : à Saint-Amé, le taux d'activité est le plus élevé des autres communes avec également le plus faible taux de chômage. Et ceci constaté sur un des territoires vosgiens qui se portent le mieux...
 
La vie économique :
Je me réjouis aussi beaucoup de constater une belle vitalité dans nos commerces et nos entreprises, avec des nouvelles installations dont les premiers mois sont prometteurs, des travaux d'agrandissement ou de rénovation et des créations d'emploi. Ce sont des signes très encourageants. J'en profite pour présenter ou renouveler mes voeux de bienvenue aux nouveaux acteurs économiques de notre commune, je leur souhaite une belle réussite et la prospérité !
 
Les écoles :
Restons cependant lucides, tout est loin d'être idyllique puisque le nombre des naissances est passé de 26 en 2009 à 16 en 2016, puis à 13 en 2017...
Première conséquence, une fermeture de classe est possible à la rentrée prochaine, justifiée par une baisse incontestable des effectifs scolaires. Nous n'aurions alors plus que cinq classes au lieu de six. C'est hélas une tendance générale dans notre département...
Quant à l'organisation des rythmes scolaires pour la rentrée de septembre 2018, les concertations sont engagées avec l'ensemble des partenaires et verront un aboutissement au cours de ce premier trimestre. Préalablement, une enquête a déjà été réalisée auprès des parents d'élèves pour connaître et répondre le plus précisément possible aux besoins en accueil périscolaire. Nous en tiendrons compte ainsi que de l'intérêt des enfants avant tout, bien sûr, pour que la prochaine organisation soit la meilleure possible pour eux.
 
L'intercommunalité :
Parmi les grands changements de l'année 2017, pas toujours très perceptible par nos concitoyens, celui de l'appartenance à une nouvelle communauté de communes : la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales, CCPVM en abrégé. C'est un grand changement, le fonctionnement intercommunal évolue, ce ne sera plus du tout le même que précédemment. Un travail important de mise en place des différentes compétences a déjà été effectué cette année ; vous pourrez en apprendre plus dans le prochain bulletin municipal. Notre nouveau territoire est en construction active pour exploiter ses atouts et renforcer ainsi son attractivité, pour ses habitants et ses visiteurs. L'exercice de la compétence "tourisme" sera un des leviers importants pour parvenir à cet objectif.
Retenez cependant, l'attribution espérée d'une compensation financière pour le fonctionnement des équipements qui nous ont revenus en 2017. Cette somme de 170 000 euros annuels sera une véritable bouffée d'oxygène pour nos finances locales. Mais n'oublions pas que c'est la commune de Saint-Amé qui assume maintenant à elle seule la charge de tous les travaux d'investissement pour ces structures !
Autre conséquence de notre rattachement à la CCPVM, perceptible, car en prise directe avec notre quotidien : le traitement des ordures ménagères assuré par le SICOVAD depuis le 1er janvier 2017. Comme vous le constatez, le service est globalement de meilleure qualité et semble donner satisfaction à une majorité d'utilisateurs à plus d'un titre :
- l'utilisation des sacs jaunes est appréciée et favorise un meilleur tri, plus pratique et plus vertueux.
- la disparition des points d'apport volontaire nous évite non seulement les déplacements inutiles mais nous assure une meilleure salubrité au sein de la commune. Fini le spectacle affligeant de ces lieux encombrés d'immondices de toutes sortes !
La taxe représente un coût inférieur pour certains, équivalent pour beaucoup et supérieur pour quelques autres - on ne peut que le regretter, le tout étant fonction des bases de la taxe foncière, fixées par les services financiers. Je tiens à préciser qu'à l'heure actuelle, aucun système n'est parfait. Taxe ou redevance, chacune a ses défauts ! Ce qu'il faut surtout retenir, c'est que l'indispensable tri des déchets fait de toutes façons appel à la conscience citoyenne. Il exige des contraintes et du civisme, beaucoup d'entre nous en font preuve et c'est une satisfaction de le constater.
 
Les projets :
Autre sujet de satisfaction, l'année 2017 a vu la réalisation d'une des phases d'un des projets-phares de notre mandat : l'aménagement de la traversée de la commune, cette fois de Celles à Autrives. Sans doute vous souvenez-vous de l'état de cette route auparavant et je suppose que vous mesurez le changement apporté.
J'ai envie de vous dire "Et ce n'est pas fini !". Afin de compléter l'ensemble de ce projet, il nous restera, en 2018 à étudier, en concertation avec les services du conseil départemental, la réfection de la rue de la Gare. La réalisation des travaux est prévue pour 2019 en même temps qu'une jonction cyclable avec la Voie Verte avec un financement commun département et commune.
D'autre part, la liaison Bois l'Abbesse / Saint-Etienne est en passe d'être étudiée conjointement par les deux municipalités concernées, Saint-Etienne et Saint-Amé.
 
Je ne vous cite que les travaux les plus importants, mais petits et grands, ils s'inscrivent dans une démarche d'amélioration de notre cadre et de notre qualité de vie avec une volonté affirmée et protéger la sécurité et le bien-être physique et moral de notre population. Il en est ainsi de ceux qui vont suivre, destinés à favoriser les rencontres, le lien social et les loisirs culturels ou sportifs.
C'est ainsi que, sur la place de Schignano, derrière la mairie, revenue désormais dans le giron communal, nous prévoyons la création d'un skate-park à la demande du CMJ (conseil municipal des jeunes), ainsi qu'une aire complémentaire de jeux pour les plus petits. Les jeux vieillissants de la cour de l'école maternelle seront également remplacés.
Les "pétanquistes" vont également voir un de leurs voeux se concrétiser : un espace spécialement aménagé près du terrain de tennis leur sera dédié.
Deux cabanes à livres vont être installées, l'une à proximité de cette salle, l'autre dans le petit square près de l'école des Tilleuls. Elles auront pour vocation de vous permettre d'échanger, d'emprunter ou de donner vos livres, tout cela gratuitement.
Toujours dans le cadre de l'aménagement du centre-bourg, de sa sécurisation et de son amélioration, la stèle des combattants AFN va quitter le square actuel pour rejoindre sa nouvelle destination dans les jardins partagés de l'ancien presbytère.
En cette année centenaire de l'armistice de 1918, il convenait de saluer particulièrement le devoir de mémoire qui est avant tout un travail pour la paix. Cela va se concrétiser par le baptême de la place de la mairie qui se nommera désormais "Place Simone Veil". La place dite des Combattants deviendrait, quant à elle, la "Place du Maréchal De Lattre de Tassigny" ou bien"Place des Combattants, Maréchal De Lattre de Tassigny".
Nous espérons également la finalisation de trois autres projets, bien étudiés, bien avancés, mais encore soumis à des aléas administratifs ou économiques :
- le sentier adapté du miroir du Merle,
- le remplacement de la signalétique qui devrait se faire en mutualisation avec la communauté de communes des Hautes Vosges,
- l'étude et l'installation d'un système de vidéoprotection au centre de l'agglomération, en collaboration avec les services de police... pour contrôler les incivilités et les dégradations, et également en mesure de prévention, car ces systèmes se montrent efficaces dans des affaires plus graves.
 
Comme vous le voyez les projets ne manquent pas et répondent au programme électoral sur lequel nous nous étions engagés.
 
Pour conclure, je souhaite adresser mes remerciements :
- aux services de l'Etat à nos côtés, aux sapeurs-pompiers pour leur présence, leur engagement et leurs interventions surtout en ce moment sous aux aléas climatiques. Un grand merci également aux services de police qui assurent un efficace service de proximité avec bon sens et pédagogie mais aussi avec sévérité lorsque cela s'avère nécessaire.
- aux diverses associations pour leur dynamisme, leur créativité et leur présence active : la société des fêtes très présente et innovante avec tous ses dévoués bénévoles, l'association Lucas qui a su rebondir, l'amicale des parents d'élèves pour ses actions remarquables : téléthon, vide-grenier, etc..., l'association pour le Saint-Mont et ses travaux d'Hercule, les Amis du Vieux Saint-Amé pour son entretien du patrimoine local... Je ne peux les citer toutes, vous savez sans doute que Saint-Amé compte une quarantaine d'associations diverses, culturelles, sportives ou patriotiques. Certains de leurs membres se dépensent sans compter sur plusieurs fronts et je tiens à leur dire qu'ils représentent les forces vives de notre communauté, qu'ils la font vivre et évoluer, que nous sommes à leur écoute pour construire des réponses adaptées à ce qu'ils souhaitent pour nous tous. Bienvenue à la dernière-née, la belle association au profit des enfants hospitalisés, et joliment nommée "Une Note de Bonheur" !
Je pense que toutes ces associations locales sont très fécondes, car il est prouvé que "chaque fois que leurs acteurs sont réunis, l'intelligence collective et la créativité sont au rendez-vous". Merci à elles toutes !
Je souhaite une année 2018 où le meilleur se réalisera, où la santé, notre bien le plus précieux, l'espoir et la confiance vous accompagneront, à vous tous ici présents et à l'ensemble des Stamésiens, avec une pensée particulière pour ceux qui souffrent et qui traversent des moments difficiles.