éditorial de Madame le Maire

[31-01-2019 09:50]Cérémonie des Voeux du Vendredi 11 janvier 2019... (Extraits)...
[21-01-2019 11:27]Edito du Maire...
[16-01-2018 15:32]Cérémonie des Voeux du Vendredi 12 janvier 2018... Extraits...
[02-10-2017 10:22]Octobre 2017 - Edito du Maire...
[20-02-2017 08:00]Février 2017 - Edito du Maire... suite
[09-01-2017 09:07]Janvier 2017 - Edito du Maire...
[20-10-2016 10:02]EDITORIAL DU 20 OCTOBRE 2016

Cérémonie des Voeux du Vendredi 11 janvier 2019... (Extraits)...

Bilan 2018 et Projets 2019
 
C'est dans le cadre du programme soumis à vos suffrages en 2014, que s'inscrivent les travaux, les réalisations et les projets qui seront évoqués dans les lignes qui vont suivre.
 
Tous nos projets et tous nos travaux, quels qu'ils soient, sont subordonnés à des contraintes imposées par l'Etat ou le Département (PLU, SCOT, règlement d'assainissement, normes d'accessibilité, Police de l'Eau, Loi Montagne, Natura 2000, etc...)
 
Tout ceci fait qu'un projet électoral doit être pensé, planifié et réalisé sur le long terme en tenant compte de tous ces impératifs.
A tout ceci, s'ajoute l'aspect financier avec un budget à maintenir à l'équilibre.
 
Depuis 10 ans, nous avons fait le choix de ne pas augmenter les taxes communales à Saint-Amé, même pas du taux de l'inflation.  Malgré cela, nous n'avons pas rogné sur les investissements, indispensables à la vie économique en général et à la vie de la commune. Par contre, nous avons contrôlé et contraint les frais de fonctionnement.
Notre souci majeur a été de concilier la vie économique et la qualité de la vie résidentielle à Saint-Amé, le tout dans le cadre du développement durable et de la transition écologique.
 
Le bilan 2018 vu par M. Dominique ROBERT, 1er adjoint :
 
Saluons tout particulièrement les 2 nouvelles entreprises installées en 2018 sur la commune :
 
- Georges Formation au Bois l'Abbesse
- Saint-Amé Grill au Centre Bourg
 
Ainsi que les 17 propriétaires installés également cette année...
 
Notre forêt ne nous a rapporté que 45 000 euros cette année, le plus mauvais rapport depuis de nombreuses années. Néanmoins, nous continuons à investir pour l'avenir et les générations futures par une remise à jour de toutes les parcelles encore soumises au régime forestier. Une fois répertoriées, nous les confierons en gestion à l'O.N.F.
Du côté de la carrière de granit, nous avons perçu environ 70 000 € pour 115 000 tonnes extraites soit l'équivalent de ce que nous avions reçu l'année précédente.
Voici les plus importantes des réalisations effectuées au sein de la commune durant l'année 2018 :
 
Tout d'abord, d'énormes changements du côté de la place de Schignano, avec la réalisation d'un skate parc, réclamé depuis plusieurs années par les jeunes. Nous avons profité de cet aménagement pour compléter l'aire de jeu existante par des jeux pour enfants de 2 à 8 ans et par des équipements pour adultes.
Le Club de pétanque peut désormais jouer toute l'année sur cette place que nous avons dotée d'un abri. Le 2ème court de tennis a été refait.
Pour la salle polyvalente, la nouvelle chaudière à gaz a été installée en début d'année, l'étanchéité des toits plats a été refaite ainsi que les douches.
Quelques plantations et petits aménagements restent à terminer autour de cette place.
 
Du côté de nos écoles
Une salle de classe a été repeinte aux Tilleuls.
L'aire de jeux de l'école Sullerot a été réaménagée. Du matériel informatique et vidéo a été installé.
Gros chambardement cet été aux Bruyères avec la réfection totale de la cour et mise aux normes d'accessibilité et d'assainissement, ainsi que le réaménagement complet de la garderie. Les normes d'accessibilité nous imposaient, à plus ou moins long terme, d'équiper ce bâtiment d'un ascenseur pour accéder à la garderie. Dans le même temps, le transfert des compétences de l'école de musique vers l'intercommunalité de Remiremont libérait la salle de musique. Nous avons donc réaménagé une garderie fonctionnelle au rez de chaussée du bâtiment, indépendante de l'école, et plus facilement accessible à tous.
 
Quelques travaux du côté de la voirie avec l'accent mis sur la sécurisation de la Grande Rue par la mise en place d'îlots qui protègent les piétons et les véhicules en stationnement. Nous avons renforcé la visibilité des passages pour piétons par la mise en place d'éclairages LED, de bandes rouges ou de bonhommes rétro-réfléchissants.
A la demande des parents d'élèves, le fonctionnement du feu récompense a été revu, désormais un piéton n'attend pas plus de 23 secondes pour obtenir le passage au vert...
Des travaux d'éclairage également sur la route de Meyvillers, une partie de la rue des Bouleaux et Chemin des Grands Clos, avec l'installation de nouveaux éclairages à LED.
Après 7 années d'imprévus et rebondissements, le chantier du sentier adapté a pu enfin démarrer cet été. 590 mètres de sentier, équipés de 11 stations ludiques et de 3 aires de repos et pique-nique, pourront être inaugurés au printemps prochain, autour du miroir du merle.
 
Le Saint-Mont, qui connaît un regain d'intérêt de toute part, continue à recevoir le soutien de la commune, et l'association qui le gère fait un travail remarquable dans la rénovation du bâtiment.
 
J'avais évoqué ici, il y a maintenant 2 ans, les problèmes d'incivilités que nous rencontrons de façon récurrente sur la commune, ils n'ont malheureusement pas diminué.
 
La municipalité a donc pris la décision de mettre en place cette année une vidéo protection et non une vidéo surveillance. Il ne s'agit pas d'épier les habitants mais bien de pouvoir, en cas de problèmes, retrouver les auteurs des méfaits à l'aide des enregistrements effectués par ces 6 caméras, qui stockent en mémoire 1 mois de visionnage. Ces enregistrements pourront, si besoin, être mis à disposition des services de police car nous portons systématiquement plainte lors des constats de dégradations ou vandalisme. Puissent-elles avoir un effet dissuasif !
 
M Jeanpierre DURAND, dans le cadre de ses délégations sociales a aidé pas moins de 37 familles stamésiennes dans les domaines aussi différents q' aides matérielles, alimentaires, fonds de solidarité du logement, élaborations de dossiers de demandes d'aides diverses.
Il a fait le bonheur de 53 seniors en leur concoctant un séjour à Concarneau, et il prépare déjà celui de 2019 aux Issambres.
 
Le repas des anciens a réuni 119 stamésiens et 147 colis ont été distribués à ceux qui n'ont pu y participer.
53 sachets de friandises ont été offerts au plus de 88 ans à l'occasion des fêtes de fin d'année.
Rappelons également le point public multi-médias qui existe en mairie. Ce poste est disponible gratuitement durant les heures d'ouverture à toute personne en ayant besoin.
 
Dans le cadre de ses délégations à l'eau et l'assainissement, la 4ème tranche de travaux sur la conduite d'eau potable est terminée soit 880 m de canalisations neuves. Une continuité donc dans les investissements, puisque le transfert vers la com com de la compétence eau et assainissement ne devrait pas se faire avant 2026.
 
Mme Martine BARADEL a organisé en 2018 le renouvellement du conseil municipal des jeunes avec de nouvelles élections .
 
 M Alain CHANTERANNE, délégué à la communication, se félicite et nous aussi d'ailleurs, de l'augmentation de la fréquentation du site internet de la commune. 30 240 visites pour 93 510 pages lues. Le prochain bulletin annuel, à paraître au printemps, sera sans nul doute tout aussi passionnant que celui de cette année....
 
Les projets 2019 par Mme Le Maire :
 
C'est l'année de la 4ème phase de l'aménagement et de la sécurisation de la traversée de Saint-Amé. Plusieurs ont déjà été réalisées, Celles, Plaine de Celles, Grande Rue et route de Cleurie, c'est maintenant le tour de la Rue de la Gare.
 
Sa réfection sera cette année une nouvelle étape de ce vaste programme pluriannuel, qui se fera de pair avec les autres réalisations, dans le même esprit de cohérence.
 
Lorsque le conseil départemental nous a informés en 2017 de sa décision de procéder à la réfection de la chaussée et du pont reliant Saint-Amé à Peccavillers, le moment nous est apparu tout à fait opportun pour réaliser enfin la liaison cyclable entre la Voie Verte et le centre de la commune, préconisée et souhaitée lors de l'aménagement de la Voie Verte par le département. Une liaison douce d'autant plus bienvenue car le trafic routier et économique est important dans cette rue accueillant plusieurs grosses entreprises, les entreprises Peduzzi, Sofragraf et Ossabois sur Le Syndicat, sans oublier le centre de géologie Terrae Genesis et la liaison avec Dommartin-Les-Remiremont.Nous ne pouvons d'ailleurs que nous réjouir de la politique vertueuse du groupe Van Aerden Sofragraf d'avoir pris la décision de maintenir ses activités dans notre localité et d'y investir, en procédant en plus à des aménagements extérieurs esthétiques et respectueux de l'environnement. Le magasin Colruyt a, également, quant à lui, fait peau neuve dans la Grande Rue, en repensant totalement son infrastructure, autre source de satisfaction car améliorant ainsi l'offre commerciale de la commune et en favorisant ainsi son attractivité.
 
La plupart de nos services, de nos commerces et de nos lieux de rencontre sont maintenant regroupés et concentrés dans le centre bourg, ce qui était l'un des objectifs de notre nouveau Plan Local d'Urbanisme.
 
Pour "Bien vivre  à Saint-Amé", pour favoriser la santé, ce bien être physique et mental, par la marche, le vélo, les activités sportives, les activités associatives où on se ressource et se cultive, il fallait aussi créer ou améliorer des zones de loisirs,ouvertes gratuitement à tous... des lieux de rencontre et d'activité.
 
Une autre zone de loisir se termine : celle du sentier adapté du Miroir de Merle avec la mise en valeur du patrimoine naturel de la commune. D'autres réalisations complémentaires vont s'y ajouter cette année (sentier d'accès direct depuis la place de Schignano avec un arboretum, rafraîchissement du parcours de santé, ouverture du paysage). Elles seront effectuées par les services communaux et la participation bénévole du Club Vosgien qu'on ne remerciera jamais assez de son investissement dans notre commune.
 
Pour protéger des dégradations ces précieux lieux de la vie sociale et sportive, quelques caméras ont été installées. Nous subissons comme malheureusement d'autres communes ce qu'on appelle poliment des "incivilités", mais qui représentent en fait une sorte de fléau social qui détériore le cadre de vie et affecte le moral de nos concitoyens et le budget des collectivités.
Le système de vidéoprotection en fonction depuis peu devrait permettre d'aller plus loin dans la prévention de ces actes délictueux.
 
Parmi les autres projets à faire aboutir :
 
Celui d'une signalétique qui va permettre aux cyclistes d'éviter la grande rue en empruntant des voies adjacentes et parallèles plus paisibles ; à cet effet, une liaison cycliste depuis le pont de la Cleurie qui rejoindra le chemin de la Cleurie puis la rue de l'Eglise et la rue de la Gare.
Un projet plus conséquent se concrétise, celui du réaménagement du cimetière en collaboration avec les communes de Le Syndicat et de Cleurie. Rappelons-le, le cimetière fait partie des biens indivis gérés par nos trois communes Cleurie, Le Syndicat et Saint-Amé.
Situé au coeur du village, très fréquenté et à proximité des lieux publics et des écoles, il n'avait pas encore bénéficié du plan "zéro pesticide" mis en place il y a 10 ans maintenant dans la commune. Pour la santé de tous, il nous faut maintenant aller vers une interdiction absolue des pesticides à cet endroit, d'autant plus que la nouvelle loi entrée en vigueur au 1er janvier 2019 interdit la vente de produits à base de pesticides aux particuliers. Grâce à l'incitation et à l'aide financière des pouvoirs publics qui renforcent leur action en ce domaine, nous allons pouvoir faire d'une pierre deux coups.
Le cimetière va s'enrichir d'un cadre plus agréable et propice au recueillement. En même temps, les habitants des trois communes concernées qui  le souhaitent pourront être informés à des fins personnelles des pratiques alternatives aux produits phytosanitaires. A cet effet, des ateliers participatifs leur seront proposés en 2019 et 2020 dans le cadre de ce réaménagement.